Sardines

Nom des espèces

photo par Bartlomiej Stroinski

Hareng de l’Atlantique (Clupea harengus) - on le retrouve dans les filets de kipper Clover Leaf et les sardines Clover Leaf sans peau et sans arrêtes, ainsi que dans les produits Brunswick.

 

Sardine de sprat (Sprattus sprattus) – ce sont celles que l’on retrouve sous la marque Clover Leaf

 

Description

Un poisson huileux, abondant, de petite taille; selon les espèces, l’adulte mesure de 10 à 26 cm. Les sardines forment d’énormes bancs et migrent sur de longues distances. Elles se nourrissent de plancton.

 

Pêche et transformation

LA RÉCOLTE

LA PÊCHE AUX ENGINS FIXES existe encore aujourd’hui, principalement le long de l’île Grand Manan et de la côte de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick. Les pêcheries fixes modernes de harengs sont similaires aux versions des Premières Nations américaines. Ce sont en fait des clôtures de longs piquets enfoncés dans le sol avec des filets placés en cercle ou en forme de cœur.

 

LA PÊCHE À LA SENNE est la méthode utilisée pour capturer les bancs de poissons près de la surface de la mer en les encerclant avec un filet. Une fois que les poissons ont été encerclés, un câble de serrage est passé au bas du filet pour « fermer la poche » par en-dessous.

 

LE CHALUTAGE PÉLAGIQUE est la méthode utilisée pour déployer et tracter un filet à une profondeur donnée dans la colonne d’eau pour capturer des bancs de poissons comme les harengs et les maquereaux. Elle diffère du chalutage de fond (en zone benthique) où un filet est traîné au fond de l’océan où vivent des poissons comme la morue, l’aiglefin et la sole.

 

TRANSFORMATION

Une fois à l’usine de transformation, les sardines sont acheminées par des goulets : de longs tubes qui servent à les trier par taille. On enlève la tête et la queue, puis les sardines sont placées dans des boîtes, soit à la main ou sur une ligne automatique ou semi-automatique. Une fois mises en boîte, les sardines sont précuites, puis drainées. La sauce est ajoutée, puis la boîte est scellée. Chaque boîte passe ensuite dans un tunnel de cuisson appelé autoclave, qui termine la cuisson et stérilise la boîte et son contenu. Ensemble, l’homme et la machine travaillent à la vitesse de l’éclair, pouvant traiter jusqu’à 150 à 250 tonnes de sardines Brunswick par jour.

 

Quelques faits :

  • Les espèces qui forment la famille des clupéidés sont pratiquement au nombre de 200 et partagent plusieurs caractéristiques distinctives. Le hareng est un poisson argenté qui a une seule nageoire dorsale, n’a aucune ligne latérale et est doté d’une mandibule protubérante ressemblant à celle du bulldog.
  • Le hareng de l’Atlantique était déjà pêché en 240 apr. J.-C. Pratiquement toutes les cultures qui longent les côtes de l’Atlantique Nord, des tribus et des peuplements historiques aux communautés modernes, ont pêché le hareng ou la sardine.
  • En tant qu’aliment, la sardine est riche en minéraux. Elle est couramment vendue en boîte, mais la sardine fraîche peut être grillée, marinée ou fumée.
  • Sur une base volumétrique, la sardine constitue environ 12 % des produits vendus par Clover Leaf.
  • Le hareng est un poisson pélagique, ce qui signifie qu’il demeure en mer libre et dans les bancs au large pratiquement toute sa vie. Durant sa vie, la sardine adulte migre des centaines de kilomètres dans l’océan.
  • L’hiver, les bancs de hareng de l’Atlantique s’unissent pour former de gigantesques bancs. Dans l’Atlantique Nord, on a observé des bancs de harengs de plus de 4,5 milliards de mètres cubes (plus de quatre kilomètres cubes) dont la densité atteint un poisson par mètre cube.
  • La survie du hareng dépend entièrement du plancton. Bien que le hareng se nourrisse de façon opportuniste, il s’alimente principalement d’un petit plancton crustacé appelé copépode.
  • Présentant des lignes idéales pour la nage, le hareng a un corps relativement long et aplati (à l’horizontale) et une queue (nageoire caudale) fourchue distinctive. Son corps compressé et les écailles argentées lui servent de camouflage dans les eaux libres de l’océan.